Nouvel article dans "Science"

Des analyses comparatives à grandes échelles des génomes de plusieurs plantes menées par l'équipe SYAT et un consortium scientifique international, regroupant treize institutions de huit pays, ont permis de révéler l’origine et l’évolution des associations symbiotiques fixatrices d'azotes, mettant en exergue des pressions sélectives jusqu'alors sous estimées sur cet type de symbiose.

Phylogenomics reveals multiple losses of nitrogen-fixing root nodule symbiosis.

Griesmann M, Chang Y, Liu X, Song Y, Haberer G, Crook MB, Billault-PenneteauB, Lauressergues D, Keller J, Imanishi L, Roswanjaya YP, Kohlen W, Pujic P,Battenberg K, Alloisio N, Liang Y, Hilhorst H, Salgado MG, Hocher V, Gherbi H,Svistoonoff S, Doyle JJ, He S, Xu Y, Xu S, Qu J, Gao Q, Fang X, Fu Y, Normand P, Berry AM, Wall LG, Ané JM, Pawlowski K, Xu X, Yang H, Spannag lM, Mayer KFX, Wong GK, Parniske M, Delaux PM, Cheng S. 2018. Science. 361: 6398. eaat1743. doi: 10.1126/science.aat1743.

Consulter la notice détaillée

Publiée : 16/07/2018

Cookies de suivi acceptés