Projet scientifique de l'unité

Date de mise à jour : 20 mai 2015

L'unité œuvre au développement des connaissances sur le fonctionnement, la diversité et le rôle écologique des symbioses en milieu tropical et méditerranéen. Les travaux ont pour finalité la meilleure gestion des ressources symbiotiques pour la durabilité des (agro)écosystèmes et la sauvegarde/restauration des écosystèmes tropicaux et méditerranéens.

Une approche intégrée ...

Les études et le champ d’application de l’unité sont principalement tournés vers les milieux méditerranéens et tropicaux, où les symbioses micro-organismes / plantes permettent d’améliorer durablement les productions agricoles et forestières, ainsi que la restauration d'environnements menacés.

Le projet de recherche repose sur une forte pluridisciplinarité des agents (écologie, microbiologie, biologie végétale, phylogénie, génétique, génomique, biologie cellulaire et moléculaire, physiologie, cytologie, bio-informatique) et l'utilisation d'approches innovantes (ingénierie écologique, génomique transcriptomique, métagénomique, ....).

2 axes structurants

  • Interactions Plantes-Microorganismes
  • Symbioses et Environnement

3 structures opérationnelles transverses

  • Ingénierie écologique et Agroécologie
  • Renforcement des capacités
  • Développement au Sud

4 objectifs majeurs

  • Caractériser la diversité des mécanismes symbiotiques
  • Décrypter la contribution de la diversité et de la dynamique des communautés symbiotiques aux réponses adaptatives
  • Intégrer l'ensemble des réponses à l'échelle de la plante jusqu'à l'écosystème
  • Transférer et valoriser les acquis pour un développement durable des systèmes biologiques des pays du Sud

Comité AERES, 2014 "excellent niveau de valorisation des résultats en écologie microbienne, et une volonté d’accroître de façon générale la valorisation des travaux de l’unité avec la création d’une plateforme technologique pour les activités de R&D"

... au service de la valorisation des symbioses pour une intensification écologique des (agro)écosystèmes

De nombreux travaux de l'unité ont permis la valorisation de microorganismes symbiotiques (champignons comestibles, bactéries/champignons adaptés à de hautes teneurs en métaux lourds) et la mise en place de stratégies écologiques utilisant les symbioses pour le développement durable de l'agriculture et la restauration de sites dégradés/contaminés (brevets, création d’entreprises, ....).

Date de mise à jour : 20 mai 2015

Cookies de suivi acceptés