Gestion de la diversité et des services écosystémiques des symbioses de légumineuses comme alternative agro-écologique à l’usage d’intrants chimiques dans les bananeraies plantains en Guadeloupe

Ce projet concerne l’utilisation de plantes de services comme fertilisant azoté et comme moyen de lutte contre les nématodes phytoparasites dans des systèmes de cultures en rotation ou association avec le bananier plantain.

Date de début de projet :

01/01/2017

Date de fin du projet :

31/12/2018

Objectifs

  1. Caractériser la diversité des symbioses fixatrices d’azote et mycorhiziennes de deux plantes de services (Pueraria phaseoloïdes et Crotalaria zanzibarica)
  2. Evaluer l’influence des plantes de services sur les potentiels infectieux mycorhizien, rhizobien et en nématodes phytoparasites.
  3. Evaluer l’azote fixé et transféré des plantes de services au bananier plantain via des réseaux mycorhiziens,

Localisation

Guadeloupe

Partenaires

Caraïbes

UPR GECO: Marc Dorel (CIRAD, Guadeloupe)

UMR IPME : Patrick Quénervé (IRD, Martinique)

France

UPR GECO : Jean-Michel Risède (CIRAD, Montpellier)

MNHN : Marc-André Selosse (Paris)

Equipe

Amadou Bâ (UA, Guadeloupe),  Antoine Galiana (CIRAD, Martinique), Robin Duponnois (IRD, Montpellier), Yves Prin (CIRAD, Montpellier),

Le bananier plantain (Musa, AAB) est une herbe géante de la famille des Musacées. Il est originaire de l’Asie du Sud-Est et a été introduit en Afrique, en Amérique Latine et dans la Caraïbe où il constitue un aliment de base pour plus de 400 millions de personnes vivant dans ces régions. La culture du bananier plantain est soumise à de nombreuses contraintes parmi lesquelles une dégradation de la fertilité des sols liée à la pratique d’une monoculture intensive et des bioagresseurs tels que les nématodes. Plusieurs alternatives sont proposées pour améliorer la fertilité des sols et lutter contre les nématodes du bananier plantain : (i) des plants sains de plantain issus de la culture in vitro (ii) des plantes de services, en rotation ou en association, qui présentent la double propriété d’améliorer la fertilité des sols et de contribuer à la régulation des populations de nématodes. Certaines plantes de la famille des Fabaceae sont connues pour posséder cette double propriété des plantes de services. C’est le cas de deux espèces fixatrices d’azote : Pueraria phaseoloïdes et Crotalaria zanzibarica. Toutes établissent une autre symbiose avec des champignons mycorhiziens à arbuscules (CMA). Les CMA pourraient protéger le plantain contre les nématodes en (i) induisant des résistances systémiques, (ii) agissant directement via une compétition liée à la disponibilité de nutriments et de sites d’infection, (iii) agissant indirectement par stimulation de la microflore antagonique. L’azote fixé par les plantes de services pourrait être transféré au bananier plantain via des réseaux mycorhiziens.

Cookies de suivi acceptés