Caractérisation de molécules signal des symbioses actinorhiziennes - USDA/NIFA

Ce projet a pour but d'identifier et de caractériser les analogues fonctionnels des facteurs Nod rhizobiens chez les symbioses acinorhiziennes

Date de début de projet :

01/01/2015

Date de fin du projet :

31/12/2017

Objectifs

1. Identifier et caractériser les molécules signal de la bactérie Frankia.

2. Analyser les voies métaboliques permettant leur biosynthèse.

2. Déterminer comment ces molécules sont perçues par la plante hôte

3. Analyser les effets de ces molécules sur la plante hôte

Localisation

Sénégal, France, États-Unis

Description

Nous avons montré qu’en conditions symbiotiques, la bactérie Frankia répond à des signaux diffusibles présents dans les exsudats racinaires de la plante actinorhizienne hôte (Beauchemin et al., 2012). Chez C. glauca, nous avons mis en évidence un gène marqueur, CgNIN, spécifiquement exprimé en réponse à l'inoculation par Frankia, en particulier lors des stades de pré-infection.

Un test biologique utilisant des plantes ProCgNIN::GFP a été développé et a permis la purification partielle d’un facteur inducteur de NIN, facteur appelé NINA (pour NIN activateur), à partir du surnageant de culture de Frankia. NINA est une petite molécule hydrophile active à de très faibles concentrations. L’identification de la nature chimique de NINA et la caractérisation de ses effets sur la plante sont les les objectifs prioritaires de ce projet.

Partenaires

États-Unis

  • Université de New Hampshire (New Hampshire) : Pr L. Tisa (coordinateur du prjet) et Dr F. Chu

Sénégal

  • Université Cheick Anta Diop, Laboratoire Campus de Biotechnologies Végétales (Dakar) : Pr M.O. Sy

Equipe

Sergio SVISTOONOFF (IRD, coordinateur français), Maimouna CISSOKO (Doctorante IRD), Valérie HOCHER (IRD), Hassen GHERBI (IRD), Julie BOURILLON (IRD).

Financement

USDA/NIFA 2014-03765

Cookies de suivi acceptés